lundi 18 février 2013

Le jour d'après

Et après la tempête qui charrie ses cinquante centimètres de neige que se passe-t-il?


Pour vous donner une petite idée, quand on sort des grands axes où sont passées les déneigeuses, les rue ressemblent à ça.

Les voitures sont donc littéralement ensevelies sous des décimètres de neige. La rue elle-même est un gigantesque terrain de batailles de boules de neige. Le lendemain de la tempête, il ne reste plus donc qu'à déneiger sa place de parking, devant chez soi, etc. Les gens y passent des heures mais du coup, puisque tout le monde est dans la même galère, c'est un moment assez convivial qui permet de rencontrer ses voisins. 
Ici ça s'appelle le "shovelling" et ça doit être un des mots les plus prononcés à la télé et dans les rues la semaine dernière.



Et là, c'est notre voiture. Amusant, non?


Cela tombe bien, nous avons quelques heures à tuer avant d'enfin prendre notre avion pour la Nouvelle Orléans. Alors, au boulot, c'est parti pour le shovelling!


Bon, j'avoue nous n'étions pas encore tout à fait au point, on avait malencontreusement laissé notre pelle dans le coffre de la voiture...le coffre étant lui-même recouvert d'une cinquantaine de centimètre de poudreuse. 
Mais bon, pour la prochaine tempête, on sera au point!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire