lundi 9 juillet 2012

Dans les White Mountains #2

Détente 


Après nos randonnées, nous retrouvions avec plaisir les douches du camping puis notre joli emplacement dans les sous-bois, où Charles s'empressait d'allumer un feu pour faire griller des Marshmallows. 
Ici, c'est tout une culture, le camping! Les gens sont hyper équipés (contrairement à nous qui sommes plutôt équipés en mode "survie aux Vieilles Charrues") et sur chaque emplacement de camping il y a déjà une table de camping en bois et un endroit où faire des feux et donc des barbecues.





Tant de choses à voir


Les White Mountains sont connues pour leurs multiples attractions naturelles qui attirent beaucoup de monde: 

-Mount Washington. C'est le plus haut sommet de la Nouvelle Angleterre, du haut de ses 1916 mètres il paraît qu'on peut voir jusqu'au Canada par temps clair. Mais ça n'arrive pas souvent, le temps là-haut est catastrophique, il y règne un vent d'enfer et le climat est sub-polaire, rien que ça...

-les nombreuses rivières permettent de faire du canoë, du kayak et du rafting. On a testé le rafting sur la rivière Androscoggin, sur un parcours pour débutants, et ça nous a vraiment donné envie de réessayer sur un parcours un peu plus sportif bientôt. C'est vraiment sympa, ça remue, ça éclabousse (c'est d'ailleurs pour ça qu'il n'y a pas de photos...), c'est assez fatigant parce qu'il faut quand même ramer si tu veux éviter les rochers et donc éviter de te retrouver à l'eau au milieu du courant, et en plus les paysages sont superbes (avec ses pêcheurs à la mouche, ça m'a fait un peu penser à Et au milieu coule une rivière, même si la rivière reste apparemment très polluée par toutes les usines de papier qui se trouvent sur ses rives) 
Bref, il y a des tas de choses à faire, de paysages à découvrir et de restos bien typiques à tester.


Flume Gorge


Avant de repartir à Boston, nous nous sommes arrêtés au pied du Mount Liberty pour aller découvrir Flume Gorge. C'est une gorge naturelle verdoyante, les murs de granit sont recouverts de fougères, de mousses et l'eau ruisselle sur les parois. 
Par contre, ce n'est vraiment pas un truc d'aventuriers. Les gorges ont été découvertes en 1808, elles ont été aménagées au 19e siècle avec de jolies passerelles et des ponts couverts et depuis les touristes affluent. Le chemin est hyper balisé, il y a des panneaux explicatifs tous les trois mètres, mais ça permet de découvrir un lieu vraiment extraordinaire.












Vue sur le Mount Liberty, le Mount Lafayette et le Mont Garfield

PS : Mais vraiment, ce qu'on a préféré dans les White Mountains, ce sont les chipmunks et les écureuils!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire